Campagne océanographique DCE 5 : surveiller la qualité des eaux littorales de Méditerranée

L'Europe en sortie de rade de Toulon IfremerLa qualité des eaux littorales de Méditerranée s'améliore globalement d'année en année et l'évaluation de la faune qui peuple les fonds marins et d'éventuelles contaminations, est régulière et obligatoire. Ce 21 mars et jusqu'au 12 avril, 5 scientifiques embarquent à bord du navire de recherche de l'Ifremer, L'Europe, pour mener de nouvelles mesures et assurer le suivi imposé par les directives européennes visant à évaluer la qualité des masses d'eaux. Cette campagne est réalisée en collaboration avec l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse et la station marine corse Stareso (université de Liège).

La campagne DCE, le suivi d'une zone depuis 2006

Cette 5ème édition de la campagne DCE, campagne triennale, établira différentes mesures pour se concentrer sur :

  • L'état chimique des masses d'eau côtières. Les scientifiques étudieront les tendances de la contamination chimique sur les stations historiques du réseau méditerranéen Rinbio, réseau de surveillance mis en place par l'Ifremer et l'Agence de l’eau, suivies depuis 1996. Ce réseau, répondant aux obligations réglementaires, permet à la fois d'évaluer l'évolution des niveaux de contamination dans le temps sur des stations historiques mais également de détecter les apports de nouvelles substances (médicamenteuses par exemple) sur des stations « sentinelles » ;
  • L'état écologique des fonds marins côtiers par l'étude de la macrofaune benthique (organismes dont la taille est supérieure à 1 millimètre) ;
  • La concentration des micro-plastiques dans les eaux littorales.

Plus de précisions sur le dossier de presse de la campagne.

imprimerImprimer