Gestion et architecture du système d'information

Gestion du système d'information

La base de données Quadrige est sous la responsabilité du Département Dynamiques de l'Environnement Côtier (DYNECO) de l'Ifremer. Ce service est assisté pour les aspects techniques par le Service Ingénierie des Systèmes Informatiques du Département Informatique et Données Marines (IDM).

Plusieurs instances de pilotage et de décisions ont été mises en place pour gérer les développements du système. Un comité de pilotage se réunit une fois par an avec l’ensemble des financeurs et des décideurs. On y trouve par exemple le Ministère de l’environnement, l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques, les agences de l’eau etc. Il arbitre et prend les décisions importantes autour des orientations à suivre.

Un comité de projet se réunit plusieurs fois par an, il décide des orientations techniques à donner et valide les étapes techniques et les prochains lots d’évolutions. Il applique opérationnellement les décisions prises par le comité de pilotage.

Un comité des utilisateurs est réuni au moins une fois par an pour assurer le suivi du fonctionnement de la base et de son développement. Ce comité comporte des représentants des utilisateurs extérieurs à l'Ifremer.

Une cellule d’administration est à la disposition de la communauté des utilisateurs Quadrige aux heures ouvrables et peut être contactée par différents moyens :

Téléphone : 02 40 37 42 88
Mèl : q2suppor@ifremer.fr
Site Internet : http://wwz.ifremer.fr/quadrige2_support

Architecture du système d’information

L’architecture de Quadrige est relativement complexe et repose sur plusieurs serveurs différents. C’est une architecture orientée service (SOA).

Elle repose sur une application cliente installé sur chaque poste, cette application permettant la saisie, la validation et l’extraction des données. Elle permet aussi l’administration des référentiels. Un serveur d’application est basé à Brest, il s’appuie à la fois sur un serveur intranet et un serveur extranet, ce dernier pour les accès hors Ifremer. Plusieurs autres serveurs stockent les données : ORACLE pour la base de données, ArcIMS pour les données géographiques etc.

L’architecture repose donc sur un modèle trois tiers comportant :

  • le tiers « client », client lourd installé sur le poste client,
  • le tiers « métier », ou serveur d’application, déployé sur un serveur JBOSS,
  • le tiers « données », représenté par le serveur de base de données sur ORACLE, le serveur spatial autour d’ArcIMS et l’annuaire d’entreprise LDAP.

Cette architecture permet notamment de faire des mises à jour du tiers « client » de façon automatisée. En effet, à chaque connexion, le système vérifie si une mise à jour est disponible ou pas. S’il s’avère que c’est le cas, la mise à jour est automatiquement effectuée en récupérant les nouveaux développements. L’accès à Quadrige nécessite d’être déclaré comme utilisateur à la fois dans l’applicatif mais aussi dans l’annuaire LDAP de l’Ifremer.

imprimerImprimer